Site de l'association Bordeaux Métropole des Quartiers 2020

Mobilité, pour une sortie par le haut. Mon interview du jour dans Sud Ouest

Mobilité, pour une sortie par le haut. Mon interview du jour dans Sud Ouest

Une fois encore, l’actualité de la semaine est un bon concentré des questions de mobilité sur la métropole bordelaise. D’une part des bonnes nouvelles, avec une nouvelle fois de la progression de la pratique du vélo mise en avant. De l’autre, une mauvaise avec le jugement du tribunal administratif de Bordeaux qui annule la DUP du BHNS Saint-Aubin Bordeaux, et cette fois ci sur le fond. Ainsi, le seul nouveau projet de cette mandature ne peut progresser. Pourtant, il faut bel et bien avancer. Dans l’interview donnée il y a quelques jours à Sud Ouest, je propose 5 pistes pragmatiques.

– Arrêter de croire qu’il existe une baguette magique unique pour résoudre les questions de mobilité. Pas plus et pas moins, le métro ou le téléphérique qui surgissent dans le débat public alors qu’un plan d’urgence mobilité d’un montant de près d’un milliard d’euros a été adopté il y a quelques semaines.

– Arrêt le jeu de ping pong entre les acteurs de la mobilité qui se renvoient trop régulièrement la balle. Il faut les mettre autour de la table régulièrement pour que les choses avancent concrètement. C’est le sens du G5 de la mobilité que je propose avec l’Etat, la Région, la Métropole, le département et la CCI.

– Tenir compte des évolutions technologiques fortes de ces dernières années et lancer un concours international sur la mobilité de demain, comme viennent de le faire la ville de Paris, la Région Ile de France, l’Etat… Toutes les pistes devront être creusées, y compris financières quitte à aborder des débats politiquement interdits comme celui sur le péage urbain ou revenir une nouvelle fois sur le Grand contournement. Ce concours pourrait être lancé rapidement afin de permettre aux nouvelles équipes de 2020 d’être armées pour faire les bons choix : avancée sur les boulevards, future DSP Mobilité…

– Compléter le plan d’urgence par des mesures de bon sens comme les barreaux de tramway entre Victoire et Gare Saint Jean, Cenon Pont Rouge et Lucien Faure, voire Ravezies ou la mise en place d’une véritable agence des temps.

Vincent Feltesse

VINCENT FELTESSE

Conseiller Municipal d’opposition, Conseiller Métropolitain à Bordeaux Métropole, Élu au Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine

Diplômé d’HEC et titulaire d’un DEA d’Histoire, ce père de 3 enfants, marié, est d’abord journaliste avant d’intégrer l’IEP Bordeaux en tant qu’enseignant. Il débute la politique en 1994 au sein du Cabinet de Philippe Madrelle sur les affaires sociales, puis il est en 1998 le directeur de cabinet d'Alain Rousset. Il poursuit ensuite en tant que Premier maire de gauche de Blanquefort de 2001 à 2012, directeur de la campagne numérique du candidat François Hollande en 2012, député de la 2ème circonscription de la Gironde de 2012 à 2014, et surtout président de LA CUB de 2007 à 2014. Vincent devient après cela Conseiller du Président de la République François Hollande, en charge des relations avec les élus, des études d’opinion et des argumentaires politiques. Il est actuellement Conseiller à la Cour des Comptes, en complément de ses différents mandats locaux.

> Voir la biographie

C’EST QUOI BMQ 2020 ?

L'association réunit des habitants de Bordeaux Métropole qui œuvrent à créer une dynamique locale, collective et partagée, autour des notions de progrès social, environnemental & économique en vue des Municipales de 2020 ... et bien au-delà.

LE TWEET DE VINCENT

Plus de 25.000 visiteurs pour la nouvelle édition de Animasia. J’étais ce week end au Parc des expositions, comme… https://t.co/Rdkk15Zr4w

Top