Site de l'association Bordeaux Métropole des Quartiers 2020 et de Vincent Feltesse

Les 2 B, ce couple infernal ou retour sur la loi anti casseurs et quelques autres plus anciennes

Les 2 B, ce couple infernal ou retour sur la loi anti casseurs et quelques autres plus anciennes

Les 2 B, ce sont Bercy et Beauvau. C’est deux Ministères sont au coeur de l’action publique depuis quelques années.

Bercy est bien identifié, ciblé, les fameux 3%, la compétitivité… Beauvau un peu moins. Pourtant depuis les attentats du 11 septembre, l’élimination de Lionel Jospin du second tour de la Présidentielle notamment du fait de l’insuffisante prise en compte des questions de sécurité, il existe une forme de continuité. Toujours dans le durcissement.

Cela vaut pour la politique migratoire comme pour le maintien de l’ordre. Bien sûr, il n’est pas possible, ni souhaitable de comparer, ou pire d’assimiler les politiques de Sarkozy, Hollande et Macron, mais il y a un mouvement de fonds.

Cela m’interpelait déjà lorsque j’étais à l’Elysée. La réaction à avoir après les attentats ou lors des violences au cours des manifestations contre les lois travail donnaient entre nous, et avec le président Hollande, à des échanges à la fois vifs et profonds.

J’ai déjà mentionné il y a quelques mois le livre que Pierre Rosanvallon me conseilla de lire suite à une de nos discussion Terrorisme et démocratie de François Furet et Philippe Raynaud.

Le contexte était différent. L’ouvrage parlait de la fin des années 70… Il n’y avait pas encore eu la série des attentats islamistes. La violence dans la rue à la fin des années 70 était réelle, mais sans commune mesure avec celle que l’on connaît aujourd’hui. Les agressions contre les forces de l’ordre beaucoup moins nombreuses et violentes.

Bref, il y a là aussi un mouvement de fonds sur lequel il faut réfléchir. Dans mon parcours politique, j’ai toujours été de ceux qui considéraient que la gauche devaient traiter lucidement la question du maintien de l’ordre. Sans laxisme. Mais cela n’empêche pas de réfléchir.

Deux papiers récents y invitent : une grande interview de François Sureau dans Le Monde à l’occasion de la loi anti casseurs et une longue interview du criminologue Sébastien Roché sur l’exception française.

https://www.lemonde.fr/…/francois-sureau-c-est-le-citoyen-q…

https://www.liberation.fr/…/c-est-toute-la-doctrine-du-main…

Vincent Feltesse

VINCENT FELTESSE

Conseiller Municipal d’opposition, Conseiller Métropolitain à Bordeaux Métropole, Élu au Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine

Diplômé d’HEC et titulaire d’un DEA d’Histoire, ce père de 3 enfants, marié, est d’abord journaliste avant d’intégrer l’IEP Bordeaux en tant qu’enseignant. Il débute la politique en 1994 au sein du Cabinet de Philippe Madrelle sur les affaires sociales, puis il est en 1998 le directeur de cabinet d'Alain Rousset. Il poursuit ensuite en tant que Premier maire de gauche de Blanquefort de 2001 à 2012, directeur de la campagne numérique du candidat François Hollande en 2012, député de la 2ème circonscription de la Gironde de 2012 à 2014, et surtout président de LA CUB de 2007 à 2014. Vincent devient après cela Conseiller du Président de la République François Hollande, en charge des relations avec les élus, des études d’opinion et des argumentaires politiques. Il est actuellement Conseiller à la Cour des Comptes, en complément de ses différents mandats locaux.

> Voir la biographie

C’EST QUOI BMQ 2020 ?

L'association réunit des habitants de Bordeaux Métropole qui œuvrent à créer une dynamique locale, collective et partagée, autour des notions de progrès social, environnemental & économique en vue des Municipales de 2020 ... et bien au-delà.

LE TWEET DE VINCENT

RT @MattMANGIN: Pour toutes celles et ceux qui souhaitent un encadrement des #loyers #Bordeaux et suite au vote contre aujourd'hui en conse…

Top