Site de l'association Bordeaux Métropole des Quartiers 2020

Parler de régénération urbaine à Shangaï

Parler de régénération urbaine à Shangaï

12241277_841582595962911_8733811384010626163_nJ’ai été invité à la mi octobre par le département d’urbanisme de l’Université de Tongji à Shanghaï.

Je devais y parler avec quelques autres intervenants beaucoup plus prestigieux de la régénération urbaine en France et surtout en Europe.
« Regénération urbaine » en Europe et plus particulièrement en France.
Cela a été un moment assez passionnant. Cela faisait 5 ans que je n’étais pas allé à Shanghaï. La ville a continué à beaucoup évoluer depuis l’exposition universelle de 2010, singulièrement le quartier de Pudong. Shangaï offre au moins 3 facettes; les traces de l’histoire avec notamment le quartier des concessions, la Chine actuelle qui en fait ne ressemble que peu au reste de Shanghaï et la vitrine de Shanghaï qui est totalement dans la mondialisation. On est dans une de ses grandes villes mondialisées et souvent je m’interrogeas quelques micro secondes pour savoir où j’étais. Je retrouvais les mêmes sensations qu’à Londres ou New York.

Mon exposé portait à la fois sur la caractère très récent de cette notion de régénération urbaine. Hausmann ne date que de 150 ans, les fantasmes de le Corbusier sur un Paris standardisé de 1923 et la disparition des Halles de Paris de moins de 50 ans. Quelque part les opérations destructions de l’ANRU sont dans cette filiation du tout modernisation.
Il insistait aussi sur les recettes que l’on retrouve désormais dans toutes les grandes villes françaises: reconquête des quais (Bordeaux, Rennes, Nantes, Paris…), réappropriation des centres villes après la période de deuil de la fin des activités industrielles (Bassin à flot, Lyon Confluence…), requalification des espaces publics à la fois par les tramways et les politiques de néo-fête (Grenoble, Paris, Lille 3000, Folles journées de Nantes, Nuits blanches, Fête du Vin…), grande vitesse, grands équipements…
Il posait enfin la question de la démocratisation de cette régénération. Celle ci est un très beau fixé, mais souvent couteux et concentré dans l’hyper centre. La gentrification, présente partout a pour revers de la médaille un coût économique, social, environnemental voire politique quand on voit cette carte.
Il appelait à une nouvelle phase de la régénération urbaine sur des échelles plus vastes et incluant beaucoup plus de mondes.
Voici le powerpoint. Attention, il fait une centaine de pages !

Vincent Feltesse

VINCENT FELTESSE

Conseiller Municipal d’opposition, Conseiller Métropolitain à Bordeaux Métropole, Élu au Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine

Diplômé d’HEC et titulaire d’un DEA d’Histoire, ce père de 3 enfants, marié, est d’abord journaliste avant d’intégrer l’IEP Bordeaux en tant qu’enseignant. Il débute la politique en 1994 au sein du Cabinet de Philippe Madrelle sur les affaires sociales, puis il est en 1998 le directeur de cabinet d'Alain Rousset. Il poursuit ensuite en tant que Premier maire de gauche de Blanquefort de 2001 à 2012, directeur de la campagne numérique du candidat François Hollande en 2012, député de la 2ème circonscription de la Gironde de 2012 à 2014, et surtout président de LA CUB de 2007 à 2014. Vincent devient après cela Conseiller du Président de la République François Hollande, en charge des relations avec les élus, des études d’opinion et des argumentaires politiques. Il est actuellement Conseiller à la Cour des Comptes, en complément de ses différents mandats locaux.

> Voir la biographie

C’EST QUOI BMQ 2020 ?

L'association réunit des habitants de Bordeaux Métropole qui œuvrent à créer une dynamique locale, collective et partagée, autour des notions de progrès social, environnemental & économique en vue des Municipales de 2020 ... et bien au-delà.

LE TWEET DE VINCENT

Qui nous sommes... La Fédération Nationale des Agendes d'Urbanisme a publié il y quelques jours Métroscope.... https://t.co/To5RuotOYB

Top